A Lyon, les animaux aussi peuvent être bénis

Insolite Une centaine de chiens et un cheval ont été à l'honneur dimanche

Jérémy Laugier

— 

Le Père Luc Forestier bénit un chien.
Le Père Luc Forestier bénit un chien. — C. Villemain / 20 Minutes

Pégase a fait les cent pas durant une bonne heure dimanche devant l'église Saint-Bonaventure (2e). «C'est impressionnant de vivre ce moment. Un cheval en plein cœur de Lyon, ce n'est pas commun», note Anne-Catherine (35 ans), venue de Dole spécialement… pour faire bénir son cheval. Contrairement à Pégase, une centaine de chiens et quelques chats ont pu franchir les portes de l'église pour assister à une cérémonie pour le moins rythmée par les aboiements. Ils ont ensuite reçu individuellement prière et eau bénite.

«Pas un coup de pub»


«Je n'aurais jamais pensé pouvoir entrer un jour avec ma chienne dans une église, sourit Priscille (23 ans), habituellement fidèle de Saint-Nizier. Quand j'ai entendu parler de cette initiative, j'ai d'abord cru à une blague. Comme Gaza a actuellement mal à une patte, cette bénédiction a encore plus d'importance à mes yeux.» L'événement insolite souhaité par le recteur de Saint-Bonaventure Luc Forestier est lié à la fête de François d'Assise, connu pour être «le Saint aux oiseaux». Au vu de l'engouement populaire dimanche après-midi dans le quartier des Cordeliers, l'église a réussi son opération séduction. «Notre but n'est pas de faire un coup de pub mais d'accueillir des gens qui ne viennent pas forcément chaque semaine ici. La messe du dimanche peut en rebuter certains et cette cérémonie prouve qu'il n'est pas si difficile de franchir nos portes», explique le Père Pascal, qui a notamment béni un vieux chien sur le point de mourir.

■ Rare en ville

Après Champagne-au-Mont d'Or et Lyon 8e, c'est la première fois que la Presqu'île lyonnaise accueille pareille cérémonie. «Hormis à Paris, c'est très innovant en pleine ville», précise le Père Pascal.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.