Broliquier lance une pétition

— 

Denis Broliquier ne cache plus son exaspération. Après avoir alerté en vain les autorités locales sur la situation des demandeurs d'asile dans son arrondissement, le maire du 2e a décidé d'interpeller directement le ministre de l'Intérieur. Denis Broliquer a lancé vendredi une pétition, destinée à Manuel Valls, demandant «l'évacuation du campement présent sous l'autopont de Perrache». Un site où vivent «dans des conditions sanitaires inacceptables et inhumaines» près de 300 demandeurs d'asile, dont une centaine d'enfants. Ces derniers se sont installés là au début de l'été après avoir été évacués de la place Carnot. Mais la situation s'est empirée, depuis, avec l'arrivée dans le Grand Lyon de nombreuses familles venues d'Albanie. «Nous vous demandons de suspendre les domiciliations dans le Grand Lyon le temps que de nouvelles règles d'accueil soient établies, ajoute le maire, soucieux que le ministère agisse. Les nuisances en termes de tranquillité, de propreté mais aussi de sécurité ne sont plus tolérables.» E. R.