A la découverte du Vitoria Guimaraes

Stéphane Marteau

— 

Il n'a pas le prestige du FC Porto, du Benfica ou du Sporting. Mais le Vitoria Guimaraes, adversaire de l'OL, ce jeudi, en Ligue Europa, n'en est pas moins une institution au Portugal. «C'est un club très respecté là-bas, confirme Nicolas Vilas, spécialiste du football portugais sur Ma Chaîne Sport. Il a longtemps été la quatrième puissance du football portugais et il possède le public le plus chaud du pays.» Le club compte ainsi plus de 20 000 socios, dont 2 000 garniront les travées du stade de Gerland.

Sur le terrain, le Vitoria Guimaraes, dont le titre de gloire est d'avoir remporté la dernière Coupe du Portugal après cinq échecs en finale (1942, 1963, 1976, 1988, 2011), ne fait pas dans le romantisme. «L'équipe a toujours été connue comme étant accrocheuse. Mais depuis l'an dernier, elle est assez joueuse et possède une réelle qualité de contre», souligne Nicolas Vilas. Au sein de l'effectif dirigé par Rui Vitoria, on ne recense aucun grand nom de football international. «Le club fait appel au système D et recrute des joueurs pas chers, qui veulent se relancer après avoir été formés pour certains dans les grands clubs portugais. Pour eux, Guimaraes n'est qu'une étape. Mais c'est le lot de tous les clubs portugais», lance notre confrère, qui cite notamment le gardien brésilien Douglas, le défenseur sénégalais Abdoulaye Sa et l'ailier capverdien Ricardo Gomes, «qui ont tous deux été suivis par l'OL». Le défenseur central Paulo Oliveira et le milieu Tiago Rodrigues, auxquels Nicolas Vilas prédit un avenir en sélection portugaise, sont également deux des éléments majeurs de la formation lusitanienne. «Mais c'est surtout la notion du collectif qui est primordial à Guimaraes», affirme le journaliste franco-portugais.

■ Clément Grenier incertain

Rémi Garde s'en serait bien passé. Déjà confronté à une cascade de blessures (Miguel Lopes, Mouhamadou Dabo, Milan Bisevac, Yoann Gourcuff et Rachid Ghezzal), l'entraîneur de l'OL pourrait être privé de Clément Grenier pour la réception du Vitoria Guimaraes, ce jeudi, en Ligue Europa. De fait, le meneur de jeu lyonnais, qui ne s'est pas entraîné depuis le début de la semaine, souffre d'une angine qui rend sa participation très incertaine.