L'ancienne caserne Blandan débute sa cure de verdure

Caroline Girardon
— 
La place d'armes devenue esplanade.
La place d'armes devenue esplanade. — C. Villemain / 20 Minutes

«Pensez à ceux qui ont acheté un appartement ici… Je devrais faire des voix dans ce quartier !» Bien que le disant sur le ton de la plaisanterie, le maire de Lyon Gérard Collomb n'a pas manqué d'afficher ses ambitions électorales lors de la visite du Parc Blandan. L'ancienne caserne militaire, transformée en parc public, ouvre ce week-end… du moins, en partie.

Fin des travaux en 2016


Seule la moitié des dix-sept hectares du site a pour l'instant été aménagée, à commencer par la place d'armes, située vers la rue du Repos, qui est devenue une esplanade. Un lieu très ouvert de trois hectares qui n'est pas sans rappeler la place Bellecour mais qui pour l'heure, apparaît bien vide. «Cet endroit sera un lieu polyvalent qui accueillera différentes manifestations comme des concerts ou des forums d'associations, promet Bertrand Vignal, architecte paysagiste. De plus, un square est en prévision avec des jeux en bois sur 1000 m².»

La partie abritant les anciennes douves, celle qui se situe vers les rues de l'Épargne et le boulevard des Tchécoslovaques, est elle aussi en phase d'achèvement, mais sera accessible dès samedi. Trois hectares de pelouses ont déjà été semées le long des remparts, et un skate park a été construit. En attendant que l'herbe pousse sur les autres portions de terrains encore en friche, des équipements sportifs doivent être installés avant la fin de l'année. Il restera alors toute la partie centrale et dominante du parc à réaménager ; la partie surélevée où se trouve le château. Un travail qui devrait durer trois ans.

«Avant, les Lyonnais quittaient la ville le week-end pour aller se promener. Aujourd'hui, ils ont les lieux pour cela», explique Gérard Collomb, qui ambitionne de relier les principaux parcs de la ville via une «coulée verte», un chemin piéton. «Mais ça sera dans le prochain mandat… »