Marina Maljkovic au LBF

Stéphane Marteau

— 

A un mois de la reprise de la Ligue féminine, Lyon Basket Féminin tient enfin son nouveau coach. Pour succéder à Laurent Buffard, Nicolas Forel a porté son choix sur Marina Maljkovic au détriment de François Gomez, qui a longtemps tenu la corde. «Nous avons hésité, mais il y avait trop d'incertitudes autour de François Gomez en raison de la situation de Perpignan, le club qu'il dirigeait», souligne le président du LBF. Le club lyonnais ne perd pas forcément au change. Car à 31 ans, Marina Maljkovic s'est déjà bâtie un solide palmarès. Avec Hemofarm Vrsac (de 2007 à 2009) puis le Partizan Belgrade (de 2009 à 2013), la Serbe a remporté six titres nationaux, quatre coupes et deux Ligue Adriatique. Et cet été, elle a conduit la sélection serbe qu'elle dirige depuis deux ans à la 4e place de l'Euro féminin disputé en France. Elle a de qui tenir puisque son père n'est autre que le légendaire Bozidar Maljkovic, quadruple vainqueur de l'Euroligue avec Split (1989 et 1990), Limoges (1993) et le Panathinaïkos (1996).

A l'œuvre dès jeudi


Marina Maljkovic, qui a signé un contrat de deux ans avec le LBF, est attendue à Lyon ce mercredi afin d'observer la prestation du LBF face à Nice en amical (à 17 h à la salle Mado Bonnet). Elle prendra la direction de l'équipe le lendemain et sera assistée dans sa tâche par Frédéric Berger qui a débuté la préparation des joueuses il y a deux semaines. «On sent de la rigueur et de l'ambition dans ses propos», témoigne Nicolas Forel qui a dû convaincre Marina Maljkovic de faire quelques concessions sur ses prétentions salariales en raison de la situation économique du club. «Mais elle aura une rémunération plus adéquate à son niveau de coaching lors de la deuxième année», assure le président du LBF.

■ Exception

Marina Maljkovic rejoint Valérie Garnier (Bourges) dans le cercle très fermé des coachs féminins exerçant au sein de la Ligue féminine de basket. Elles auront l'occasion de se croiser ce samedi, à Clermont, lors d'un match amical.