Une école du 6e pleine à craquer

— 

L'école maternelle BELLECOMBE de Lyon, le 9 septembre 2013. C Villemain/20 Minutes
L'école maternelle BELLECOMBE de Lyon, le 9 septembre 2013. C Villemain/20 Minutes — C. Villemain/20 Minutes

À l'école maternelle Antoine-Rémond, dans le 6e, la rentrée est loin d'être sereine. L'établissement, confronté à une hausse importante du nombre d'inscriptions depuis début septembre, est surchargé. «En moyenne, il y a 33 élèves par classe et en petite section où est scolarisé, ils sont 38. C'est intenable», témoigne Tristan, un père de famille. Les difficultés de cette école sont connues de l'inspection académique (IA) du Rhône et de la mairie, chargée des inscriptions. «A Lyon, 1 000 enfants de plus ont été accueillis en primaire. Mais la hausse a été encore plus importante dans le 6e et on ne pouvait pas l'anticiper. Trois classes de plus ont ouvert dans l'arrondissement», explique Jean-Luc Ducret, inspecteur adjoint à l'IA. Face à l'impossibilité de créer une nouvelle classe dans l'école Rémond, trop petite, la mairie a décidé d'orienter des familles vers d'autres maternelles du secteur. Des établissements où si besoin, la création de nouvelles classes sera possible, précise la mairie de Lyon. E.R.