«Cette médaille a décuplé ma motivation»

Propos recueillis par Stéphane Marteau

— 

Mélina Robert-Michon sera ce vendredi au meeting de Bruxelles.
Mélina Robert-Michon sera ce vendredi au meeting de Bruxelles. — A. Zemlianichenko / AP / Sipa

Un mois après avoir été sacrée vice-championne du monde du lancer de disque, Mélina Robert-Michon (34 ans) effectue son retour à la compétition, ce vendredi à Bruxelles, avant de clôturer sa saison deux jours plus tard à Rieti.

Dans quel état d'esprit abordez-vous vos deux dernières compétitions de l'année ?

Je ne sais pas trop qu'elles vont être mes sensationsn car je n'ai pas relancé depuis les championnats du monde. A l'entraînement, j'ai l'impression d'avoir de bonnes sensations. Reste à savoir si cela va se concrétiser en compétition et si la fatigue générée par toute l'effervescence qui a suivi les Mondiaux ne va pas trop peser.

Qu'est-ce que cette médaille a changé dans votre quotidien ?

Il y a beaucoup de sollicitations et de gens qui me reconnaissent. Mais ça va se calmer.

Des sponsors se sont-ils manifestés ?

Pour l'instant, c'est difficile à mesurer parce que c'est encore chaud. J'espère que ça permettra d'attirer un ou deux sponsors pour pouvoir améliorer certaines choses dans l'entraînement, dans la préparation. Ce serait l'idéal.

Quelles ambitions nourrissez-vous désormais ?

L'an dernier, les Jeux de Rio en 2016 me paraissaient assez loin. Mais cette médaille a décuplé ma motivation. Ça donne envie d'y retourner et de faire encore mieux.

Et de déloger la Croate Sandra Perkovic qui domine la discipline (championne d'Europe, du monde et olympique) ?

Ça fait partie aussi des objectifs. Je pense que je peux encore progresser. Il n'y a donc pas de raison que je ne puisse pas aller la chercher.