Jimmy Briand, le retour de l'autre banni

— 

Jimmy Briand a disputé son dernier match avec l'OL lors du derby, le 28 avril.
Jimmy Briand a disputé son dernier match avec l'OL lors du derby, le 28 avril. — C. Villemain / 20 Minutes

Sa situation a beaucoup moins défrayé la chronique du mercato lyonnais que celle de Bafétimbi Gomis. Probablement parce qu'il a su rester discret sur les réseaux sociaux. Mais à l'instar de l'attaquant, Jimmy Briand a décidé, lui aussi, de rester à Lyon, où son contrat expire en juin. Comme Gomis, l'ancien Rennais va réintégrer ce mercredi l'effectif professionnel, dont il avait été exclu dans le courant du mois de juillet. Car à la différence de Gomis, Briand a participé aux stages de Tignes puis de New York et figurait dans le groupe lors des trois premiers matchs de préparation (Pogon Szczecin, New York Red Bulls et Jeonbuk).

«Jimmy n'a pas d'offre pour l'instant et a un salaire très inférieur à 4 millions d'euros», nous avait répondu Jean-Michel Aulas lorsque nous l'avions interrogé, via Twitter, sur la différence de traitement entre Briand et Gomis. Quelques jours plus tard, Briand était prié de rejoindre l'ex- Stéphanois en équipe réserve. «Jimmy partira avant le 30 août, c'est convenu avec son agent», assurait le président de l'OL. Celui-ci doit aujourd'hui déchanter. Il place par ailleurs Rémi Garde dans une situation inconfortable : l'entraîneur va devoir gérer le retour de ces deux éléments sur lesquels il ne comptait plus vraiment. Surtout Briand qu'il a très peu utilisé la saison dernière (15 matchs de L1, dont 8 comme titulaire). S.M.