La Lyonnaise Camille Abily a toujours les crocs

Stéphane Marteau

— 

Camille Abily la saison dernière.
Camille Abily la saison dernière. — Back Page Images / Rex / Sipa

L'OL a repris ses bonnes habitudes et Camille Abily aussi. Auteur la saison dernière de 20 buts en championnat, la milieu de terrain internationale (120 sélections) a ouvert son compteur, dimanche, à Hénin-Beaumont (0-4). De quoi atténuer sa déception née de l'élimination de l'équipe de France en quart de finale de l'Euro, il y a un mois et demi. «C'est toujours difficile de se relever après un échec, surtout que celui-ci faisait suite à notre défaite en finale de la Ligue des champions, souligne-t-elle. Mais nous avons à cœur de nous racheter et les quatre semaines de vacances que Patrice (Lair) a accordé aux internationales ont fait du bien. ça faisait longtemps que nous n'avions pas eu la possibilité de couper aussi longtemps.»

Camille n'a pourtant pas pu s'empêcher de devancer sa reprise. «J'étais sur Lyon et plutôt que d'aller courir toute seule, j'ai préféré revenir trois jours plus tôt.» C'est bien la preuve de sa détermination à réaliser une grande saison, aussi bien avec l'OL qu'avec les Bleues. Car à 28 ans, pas question pour elle de faire une croix sur la sélection nationale. «Au contraire, lance-t-elle. J'ai pour objectif de disputer la Coupe du monde en 2015 et j'ai toujours l'espoir de gagner quelque chose avec les Bleues, car j'ai envie d'arrêter d'être triste après chaque échec. Mais encore faut-il que le sélectionneur me convoque.» La décision appartient désormais à Philippe Bergeroo qui a succédé durant l'été à Bruno Bini. «A un moment donné, c'est bien de connaître autre chose, un nouveau projet et de nouveaux objectifs», estime-t-elle.

■ Match amical

L'OL se déplace à Carnoux, ce mardi, pour affronter Marseille (D2) en amical. «Je vais équilibrer les temps de jeu afin d'avoir un maximum de filles prêtes pour la venue de Juvisy», souligne Lair.