Le LBF encore dans le flou

Stéphane Marteau
— 
Nicolas Forel (à g.), le président du LBF, a fait le point avec ses joueuses.
Nicolas Forel (à g.), le président du LBF, a fait le point avec ses joueuses. — C. Villemain/20 Minutes

Il y a des reprises beaucoup plus sexy que celle qu'ont vécues mercredi les joueuses du Lyon Basket Féminin. Avant de fouler à nouveau les parquets, les Lyonnaises ont fait la connaissance de leur nouveau président, Nicolas Forel, qui leur a présenté la situation économique du club. Contraint de réduire la voilure en raison de la mauvaise gestion de l'ancienne équipe dirigeante, le successeur de Philippe Grillot leur a demandé de revoir à la baisse leurs émoluments pour parvenir à boucler un budget qui devrait se situer entre 1, 5 et 1, 6 million d'euros. Cet effort, estimé à 50 000 € sur la saison, permettrait de maintenir l'effectif en l'état et de ne pas se séparer d'Emilija Podrug. «Les retours que j'ai sont positifs, même si je n'ai pas encore rencontré toutes les joueuses, nous a confié Nicolas Forel. J'ai néanmoins bon espoir de conserver Emilija. Avec elle, nous pouvons viser une qualification européenne. Sinon, nous jouerons le milieu de tableau.» «On veut me dégager car je suis vieille (33 ans)», plaisante l'intérieur croate, qui ne sait donc pas de quoi son avenir sera fait. «Pour le moment, je suis là. Je vais commencer la préparation et on verra comment la situation évolue. Mais je suis déçu de la période à laquelle tout cela se produit. Si j'avais été informé plus tôt des difficultés du club, j'en aurais cherché un autre.»

Qui succédera à Buffard ?


L'autre incertitude réside dans le nom du coach appelé à succéder à Laurent Buffard. «A 98 %, ce sera François Gomez», affirmait lundi Nicolas Forel. Mais le coach de Perpignan ne viendra qu'à la condition que le club catalan, rétrogradé en championnat régional, soit liquidé. «Or, Perpignan a saisi le CNOSF et j'ai peur que cela traîne en longueur. C'est pourquoi j'ai activé un plan B en reprenant contact avec l'agent de Marina Maljkovic», indique le président du LBF. Frédéric Berger, le responsable du centre de formation et ancien assistant de Laurent Buffard, pourrait également faire la maille. C'est d'ailleurs lui qui a débuté mercredi la préparation de l'équipe.