Une année scolaire en forme de test avant la réforme généralisée

— 

Si à Feyzin, Saint-Fons, Irigny et Chasselay, la semaine d'école va être bouleversée dès mardi, dans les 284 autres communes du Rhône, la révolution n'aura pas lieu avant 2014.

La majorité des mairies ont en effet demandé un report d'un an de la réforme des quatre jours et demi. La plupart ont mené avant les vacances une concertation avec les acteurs concernés et défini la future semaine des écoliers. C'est le cas à Villeurbanne, qui s'achemine vers un temps de classe de 8 h 30 à 15 h 45 (pause entre 12 h et 14 h), avec du périscolaire jusqu'à 18 h, et un retour à l'école de 8 h 30 à 11 h 30 le mercredi. Ici comme ailleurs, l'année sera ensuite mise à profit pour articuler au mieux temps scolaire et périscolaire. Et ce, en bénéficiant des retours des villes passées au nouveau rythme, comme Feyzin, où la Ligue de l'enseignement assurera une évaluation toute l'année. «On espère que les comités de suivi vont tenir compte des remontées, que si ça ne fonctionne pas, la réforme ne se fera pas à marche forcée», réagit le SNUipp 69, syndicat favorable à la réforme, mais pas « au rabais ». E. R.