Le Comoedia rallume l'écran

©2006 20 minutes

— 

Le Comoedia, le plus vieux cinéma de Lyon, rouvre enfin ses portes vendredi, avec un an de retard. Mais pour ses nouveaux propriétaires, Marc Bonny et Marc Guidoni, « le plus important était de sauver ce lieu mythique à Lyon ». Exploitée jusqu'en 2003 par UGC, cette salle construite en 1914 aurait été transformée en résidence sans l'intervention de ces deux professionnels et amoureux du cinéma.

Aujourd'hui, le pari de Marc Bonny, fondateur de la société de distribution Gebeka Films (Kirikou, Ubu...), est d'amener le spectateur vers un cinéma exigeant dans un cadre aussi confortable que celui d'un multiplex. « Ce ne sera pas un ghetto art et essai, fait de films confidentiels », assure-t-il. D'ailleurs, d'importantes productions, comme Babel ou Borat, seront à l'affiche dès l'ouverture. Le cinéma de l'avenue Berthelot (7e) projettera les réalisations étrangères en version originale, de nombreux films jeunes publics et accueillera des festivals. Et quand, partout ailleurs, la première séance de la journée est programmée entre 10 h et 11 h, au Comoedia, elle se retrouve à midi, « pour passer sa pause déjeuner au ciné ». De l'ancien cinéma, il ne reste que des luminaires seventies et une petite fresque psychédélique. Mille places sont désormais réparties dans six salles flambant neuves, que jouxtent un café, un restaurant de tapas et un espace de conférence. Onze employés ont été embauchés pour le cinéma et sept autres pour le restaurant.

Dalya Daoud