Remous à la piscine du Rhône

Elisa Riberry
— 
La piscine du Rhône doit rouvrir ce jeudi matin, avec du personnel en renfort.
La piscine du Rhône doit rouvrir ce jeudi matin, avec du personnel en renfort. — C. Villemain / 20 minutes (archive)

Travailler à la piscine du Rhône, ces derniers temps, est loin d'être un long fleuve tranquille. Excédé une semaine seulement après la réouverture des bassins, le personnel du centre nautique a usé de son droit de retrait mercredi. La piscine, dont les nouveaux toboggans, banquettes à bulles et jets massant attirent près de 2000 personnes chaque jour, est donc restée fermée.

Les bassins ouverts ce jeudi


Motif de la grogne des agents municipaux : les incivilités et violences qui rythment leur journée de travail. «Il y a un vrai problème de sécurité, des émeutes autour des bassins. C'est dangereux pour les baigneurs, témoigne un maître-nageur. Samedi, la police a dû utiliser des Flash-Balls pour faire évacuer la piscine. Lundi, un groupe de jeunes a refusé de partir à l'heure de la fermeture. ça s'est terminé en bagarre.» Selon le personnel, deux maîtres-nageurs auraient été agressés à coups de pierres dans la tête et de coups de poings dans le dos. «Chaque année, les choses changent. Mais ça évolue dans le mauvais sens, avec de plus en plus d'incivilités et de vols», constate Jean-Luc, un habitué de la piscine.

Le problème est en partie lié à la foule, nombreuse à vouloir découvrir les nouvelles attractions, mais également au comportement de certains baigneurs, difficiles à gérer. «On pourrait très bien accueillir 2 400 personnes, si elles étaient calmes il n'y aurait pas de souci. Mais ce n'est pas le cas en ce moment, où on a affaire à un public mal élevé», ajoute le maître-nageur. Pour accepter de reprendre le travail dès ce jeudi matin, les agents ont exigé des postes supplémentaires. Une requête rapidement acceptée par la mairie de Lyon mercredi. Treize agents supplémentaires s'ajouteront désormais aux 57 personnes initialement prévues au CNR, dont 4 maîtres nageurs et 5 agents de sécurité de plus. «La police municipale assurera des passages réguliers et sera aussi systématiquement présente le soir lors de la fermeture», précise la Ville de Lyon.

■ Incivilités à Bron

En raison d'incivilités répétées à l'égard des agents et des usagers, la mairie de Bron a décidé, mardi, de fermer le centre nautique de la commune pour 48 heures. Il doit rouvrir jeudi matin au public.