Loïc Abenzoar pointe au chômage

— 

Il est de la même génération que Maxime Gonalons avec lequel il fut sacré champion de France des réserves professionnelles en 2009, année qui le vit parapher son premier contrat professionnel avec l'OL. Défenseur prometteur au point d'avoir été international dans toutes les catégories d'âges, Loïc Abenzoar (24 ans) n'a cependant pas connu la même trajectoire que son camarade de promotion. «Ce serait frustrant de partir de l'OL sans avoir joué un match pro», confiait-il en mars dernier à la chaîne du club. C'est pourtant ainsi que s'est achevé son parcours avec son club formateur où il était revenu la saison dernière après avoir été prêté successivement à Arles-Avignon (L1) puis à Vannes (N). Désormais en quête d'un nouveau club, Loïc Abenzoar ne reste pas pour autant inactif. Il participe depuis lundi, à Lisses, au traditionnel stage du syndicat des joueurs professionnels (UNFP), dans l'espoir de décrocher un nouveau contrat. S.M.