Rémi Garde regrette le départ d'Anthony Martial

— 

Comme beaucoup d'entraîneurs, la période du mercato est celle qu'il abhorre. Surtout lorsqu'il doit se résoudre à voir partir un élément sur lequel il fondait beaucoup d'espoirs. Rémi Garde a donc exprimé ses regrets au lendemain du transfert d'Anthony Martial à l'AS Monaco. «J'aurais aimé travailler plus longtemps avec lui», a-t-il reconnu lundi sur le site du club. Car dans l'esprit de l'entraîneur lyonnais, l'international des moins de 18 ans, au même titre que Yassine Benzia, représentait une alternative dans l'optique d'un départ de Bafétimbi Gomis. «Durant les prochaines semaines, les jeunes attaquants qui arrivent du centre de formation auront l'opportunité de me montrer s'ils ont la capacité de jouer éventuellement dans l'équipe première», avait-il confié jeudi lors de la reprise de l'entraînement. Mais Rémi Garde a été rattrapé par la réalité économique du club. Il a donc pris acte du transfert de Martial, mais n'a pas pu s'empêcher de glisser un tacle à l'attention de Gomis. «Le président m'a expliqué la nécessité. Il a fallu accepter ce transfert, à défaut d'un autre départ.» S.M.