«Il faudra qu'on soit beaucoup plus humble»

— 

Dans quel état d'esprit abordez-vous cette saison après l'échec de l'an dernier ?

Nous avons à cœur de montrer un visage différent. Mais il faudra qu'on soit beaucoup plus humble.

Quel regard portez-vous sur le nouveau staff ?

Ce sont des gens différents, qui ont d'autres visions. De par sa culture anglo-saxonne, Tim (Lane) amène de la rigueur. Olivier (Azam), que je connais pour avoir évolué avec lui, s'inscrit également dans cette rigueur. C'est bien, car le club et les joueurs en avaient besoin.

Contrairement à la saison dernière, vous n'avez pas tardé à retoucher le ballon…

Le staff a tenu à ce qu'on redémarre tout de suite le rugby car beaucoup de choses vont changer au niveau des annonces et il faut du temps pour maîtriser tout ça. Si on avait repris le rugby seulement début août, cela aurait été trop juste pour aborder les matchs amicaux.

S.M.