Des RMistes à l'assaut de l'ambroisie

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Après les vendanges, l'arrachage des plants d'ambroisie. Le conseil général du Rhône a annoncé hier qu'il envisageait de mettre des RMistes à disposition des agriculteurs pour les aider à faucher cette plante hautement allergisante qui prolifère dans leurs champs. Depuis huit ans, le Rhône livre une véritable guerre à l'ambroisie, qui pousse sur des terrains en friche. Lors de sa pollinisation, en août et septembre, elle peut déclencher de fortes crises de rhinite ou d'asthme chez les sujets sensibles.

Près de 10 % des habitants de la région seraient allergiques à cette plante, particulièrement présente et coriace dans la région. De vastes campagnes d'arrachage sont donc menées chaque année le long des routes départementales pour faire reculer ce fléau. Et en 2000, le département a obtenu de la préfecture un arrêté obligeant les propriétaires à faire le ménage sur leur terrain. « Les agriculteurs ont les moyens matériels de détruire l'ambroisie. Mais en août et septembre, période des récoltes, ils n'ont pas le temps et les moyens humains pour le faire. On va donc leur proposer de se faire aider par des RMistes. Les exploitants fourniront véhicule et carburant », indique Jean-Luc da Passano, vice-président du conseil général délégué à la Voirie. Une priorité d'embauche devrait être donnée aux agriculteurs inscrits au RMI. Depuis 2005, le département incite déjà les RMistes, dont il a la charge, à participer aux vendanges dans le beaujolais. Ils peuvent cumuler leur salaire avec leur allocation.

Frédéric Crouzet

Environ 10 millions de plants d'ambroisie ont été détruits sur le domaine public cette année par les équipes du conseil général du Rhône. Soit trois millions de plus qu'en 2003.