Inquiétudes chez Rhodia

©2006 20 minutes

— 

Ils ne veulent pas être vendus aux Chinois. Hier matin, à l'appel de la CGT, près de 150 salariés du groupe chimique Rhodia se sont rassemblés devant l'usine de Saint-Fons, pour protester contre le projet de vente du pôle Silicones au chinois Blue Star. Lors du comité d'entreprise extraordinaire qui s'est tenu hier, les syndicats ont demandé des garanties d'emploi en cas de changement de propriétaire, face à une possible délocalisation. Le pôle Silicones emploie 710 personnes dans la région, à Saint-Fons, Lyon, Roussillon et Roches-de-Condrieu. « Rhodia se débarrasse d'une filiale rentable pour rembourser ses dettes », soupire Jacques Lacaille, représentant CGT au comité de groupe.

F. C.