«Voilà» comment se jouer de l'alcool

©2006 20 minutes

— 

Pas de cliché ni de message choc. Mais un brin d'humour et des histoires vécues pour parler d'alcool. La pièce de théâtre Voilà, jouée depuis presque deux ans en Rhône-Alpes, remporte un vif succès auprès d'un large public. Plus de 5 000 adultes et adolescents ont déjà découvert cette création, née d'une rencontre entre l'artiste belge Stephen Shank et le directeur de l'association Aides alcool, Jean-François Vallette.

Mercredi soir, la représentation, soutenue par plusieurs organismes de santé (CPAM, Ddass...), se jouait à l'Ecole catholique des arts et métiers (Ecam) devant une centaine d'étudiants. « Il n'y a pas d'aspect moralisateur. On sent que l'acteur parle de choses réelles, de moments qu'on a déjà vécus », note avec enthousiasme, Marie, 22 ans. « Ça nous fait réfléchir sur notre relation à l'alcool », poursuit Fanny. Et pour cause, Stephen Shank, auteur de la pièce, s'est inspiré de divers témoignages qu'il a lui-même recueillis auprès d'une cinquantaine de personnes de tous âges, y compris des anciens malades de l'alcool. « L'objectif n'est pas de faire passer un message de prévention. Elle sert à lancer des pistes de réflexion », explique Stephen Shank. Une formule qui semble marcher. « Je n'ai jamais reçu autant d'e-mails de spectateurs qui demandaient où trouver une écoute depuis ce spectacle », remarque Jean-François Vallette. La tournée 2006 s'est achevée hier. Retour prévu de l'artiste belge dans la région pour le printemps 2007.

Carole Bianchi

Après la représentation, le public est invité à livrer ses impressions par écrit. Les témoignages sont ensuite recueillis par l'association Aides alcool qui est installée quai Jules-Courmont (2e).