Un derby pas si nul

FOOTBALL Le choc entre l'OL et l'ASSE s'est achevé sur un score de parité...

Stéphane Marteau

— 

Yoann Gourcuff à la lutte avec le Stéphanois Fabien Lemoine.
Yoann Gourcuff à la lutte avec le Stéphanois Fabien Lemoine. — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

L'adage qui veut qu'à la fin, c'est l'OL qui remporte le derby ne s'est pas vérifié. La formation de Rémi Garde, qui a été tenue en échec par l'AS Saint-Etienne (1-1), dimanche, au stade de Gerland, peut même s'estimer heureuse de ce résultat tant elle a frisé la correctionnelle à plusieurs reprises après la rapide ouverture du score par Kurt Zouma (29e). «Nous sommes un peu frustrés, car nous pouvions espérer mieux au regard du nombre d'occasions que nous nous sommes procuré», souligne le défenseur François Clerc. «Nous avons manqué de réalisme», regrette l'attaquant Yohan Mollo, qui s'est néanmoins gardé de jeter la pierre sur son partenaire Pierre-Emerick Aubameyang. Le buteur stéphanois a en effet vendangé une demi-douzaine d'occasions. «Nous avons certainement manqué de fraîcheur», avance Christophe Galtier dont la formation a disputé son cinquième match en seize jours.

Yoann Gourcuff sauve l'OL

C'est pourtant l'OL qui a manqué de rythme au cours de la première période. «Nous avons eu du mal à nous lâcher, reconnaît le défenseur lyonnais Bakary Koné. C'était peut-être dû à l'enjeu du match.» Ses partenaires ont rectifié le tir après la pause et ont réussi à égaliser par Yoann Gourcuff (54e). Mais c'est encore Saint-Etienne qui s'est montré le plus dangereux par la suite. «On ne peut pas toujours gagner et ce nul n'est pas un mauvais résultat, relativise Yohan Mollo. Il nous permet de préserver notre invincibilité en championnat en 2013.» Et de rester en embuscade derrière l'OL qui va devoir cravacher jusqu'au bout pour conserver sa place sur le podium où l'OM, assurément le grand bénéficiaire de cette 34e journée, semble désormais confortablement installé. «Ce n'est pas une bonne opération d'être tenu en échec sur son terrain. Mais nous sommes encore devant Saint-Etienne et nous avons toujours notre destin entre les mains», estime Rémi Garde.

 

■ Gerland ne réussit plus aux Lyonnais

Equipe la plus performante à domicile lors de la première partie de saison (7 victoires, 1 nul, 1 défaite), l'OL ne parvient plus à faire la loi sur sa pelouse depuis la trêve. Alors qu'ils doivent encore recevoir le Paris SG et le Stade Rennais, les joueurs de Rémi Garde présentent un bilan de 2 victoires, 3 nuls et 2 défaites à Gerland lors de la phase retour. Soit douze points abandonnés qui risquent de peser lourd au moment du décompte final.