Les ateliers SNCF d'Oullins malades de l'amiante?

©2006 20 minutes

— 

Des agents SNCF d'Oullins victimes de « l'or blanc ». Selon les syndicats Sud-Rail et CGT, trois cas de maladies professionnelles liées à l'amiante ont été recensés au sein de l'Etablissement industriel de maintenance du matériel SNCF (EIMM) d'Oullins. Deux de ces cheminots, âgés de 52 ans, sont aujourd'hui atteints d'un cancer du poumon ou de la plèvre. Hier, les salariés du site se sont rassemblés au terme d'un comité d'hygiène et de sécurité extraordinaire. Interdit depuis 1997, l'amiante, isolant cancérigène, est toujours présent dans les vieilles locomotives, entretenues dans les ateliers d'Oullins. « Lors d'une tournée syndicale début octobre, nous avons pu voir que des salariés ou prestataires travaillaient sur des pièces amiantées sans les protections nécessaires », déplore Sébastien Gillet, délégué Sud-Rail. « Nous demandons que tous les agents d'Oullins exposés puissent avoir un suivi médical et passer un scanner pour dépister une éventuelle pathologie. »

F. C.