Dix étudiants menacés d'expulsion

— 

Profs et étudiants se mobilisent.
Profs et étudiants se mobilisent. — C. VILLEMAIN / 20 Minutes

Pour elle, ça a été un peu la douche froide. Djamila, 25 ans, vit à Lyon depuis trois ans. En décembre dernier, elle a appris que son titre de séjour ne serait pas renouvelé. Pire, elle s'est vue notifier une ordonnance de quitter le territoire français. Depuis, elle déclare vivre dans «le stress de se faire contrôler». «Je suis venue ici pour passer une licence de psychologie mais j'ai échoué. Alors je me suis réorientée en m'inscrivant dans une école d'aide soignante, raconte-t-elle. La préfecture a considéré qu'il s'agissait d'une régression au niveau scolaire et a refusé de renouveler mon titre de séjour.» Le réseau Universités sans frontière a prévu un rassemblement devant la Préfecture vendredi afin de déposer un recours gracieux collectif concernant une dizaine de cas comme celui de Djamila. «Tous sont soutenus par leurs professeurs ou les directeurs d'universités qui témoignent dans des courriers du sérieux de leurs études, évoque Nicolas, militant de RUSF. L'an dernier, la Préfecture a régularisé trois étudiants. On espère la même chose.» C.G.