Une expulsion annulée pour raisons de santé

©2006 20 minutes

— 

Pour la famille Khodri-Nouioua, c'est la fin de deux jours de cauchemars. Et le début d'un insupportable sursis. Nadjah et ses deux enfants de 9 et 11 ans, ont échappé in extremis vendredi à l'expulsion vers l'Algérie. Ils ont rejoint Vaulx-en-Velin après avoir passé deux jours aux centres de rétention de Saint-Exupéry et de Marseille. Selon la Cimade, l'expulsion aurait été annulée « à cause de l'état de santé fragile de Nadjah », arrivée en France il y a quatre ans et non régularisée. « Mais la famille reste sous le coup d'un arrêté de reconduite à la frontière », indique l'association, qui envisage de déposer une demande de carte de séjour au titre de la santé auprès de la préfecture.

E. F.

Selon la Cimade, mobilisée dès jeudi aux côtés du maire de Vaulx, Maurice Charrier, pour soutenir cette famille, cette tentative d'expulsion est la 4e en France à avoir échoué depuis l'annonce des régularisations par Nicolas Sarkozy.