Les joueurs Lyonnais continuent de s'enliser

Stéphane Marteau

— 

Milan Bisevac a été expulsé.
Milan Bisevac a été expulsé. — P. FAYOLLE / SIPA

Jusqu'où l'OL s'arrêtera dans sa chute vertigineuse ? Coleader du championnat à la trêve et présent sur le podium depuis la 2e journée, la formation de Rémi Garde en a été délogé après avoir concédé sa troisième défaite de rang, dimanche, à Reims (1-0). Un résultat logique au regard de la prestation réalisée par les Lyonnais et de l'état d'esprit qu'ils ont affiché, eux qui ont été dominés dans l'agressivité dès le coup d'envoi par un adversaire qui lutte pour son maintien. « Il n'y a pas eu l'envie que j'avais détectée quand j'ai discuté avec les joueurs durant la semaine », a regretté le président Aulas au micro d'OLTV. « Je constate qu'il y a beaucoup moins d'entrain, d'enthousiasme dans l'équipe, que les efforts sont plus individuels que collectifs quand il y en a », a commenté Rémi Garde, qui n'a pas masqué son inquiétude en conférence de presse.

Parmi ses joueurs, seul Rémy Vercoutre a été à la hauteur des attentes. C'est bien la preuve que l'OL n'y était pas. Mais le portier lyonnais, qui a réalisé quatre arrêts décisifs, a dû s'incliner sur un penalty de Krychowiak (53e), consécutif à une faute dans la surface de Milan Bisevac. Non content de contester cette sanction, le défenseur serbe n'a rien trouvé de mieux que d'insulter l'arbitre, lequel l'a prié de regagner les vestiaires. « C'est impardonnable », a reconnu JMA, qui a parlé de « faute professionnelle ».

Avant de s'exprimer devant les médias, le boss de l'OL était allé à la rencontre de supporters en colère. Une scène qui ne s'était plus produite depuis le 100e derby perdu contre l'AS Saint-Etienne en septembre 2010 (0-1). Des Verts qui précèdent désormais l'OL au classement, à trois semaines de leur venue à Gerland.

■ Série noire

Cela faisait près de vingt ans que l'OL n'avait pas concédé trois défaites consécutives en championnat. En septembre 1993, les Lyonnais s'étaient inclinés successivement à Lens (2-0), devant le Paris SG (1-3) et à Cannes (1-0).