Le LOU a sorti ses griffes trop tardivement

— 

Un point, c'est tout. C'est le maigre butin ramené dimanche par le LOU de son déplacement à Oyonnax (23-20) lors d'un derby du Lyonnais qui a tenu toutes ses promesses. Malmenés durant une heure par l'USO (20-3), les partenaires de Lionel Nallet ont eu un magnifique sursaut d'orgueil. Au point d'inscrire trois essais par Januarie (61e), Fatafehi (64e) et Bosviel (75e) alors qu'ils évoluaient en supériorité numérique. Dans les dernières minutes, les Lyonnais se sont même procurés plusieurs occasions d'en marquer un quatrième et d'arracher un succès bonifié qui leur aurait permis de rejoindre Aurillac à la 5e et dernière place qualificative pour les barrages d'accession au Top 14. Mais le leader de la Pro D2, pourtant réduit à douze, a tenu le choc.

Comme souvent, le LOU peut regretter son indiscipline, mais aussi la faillite de ses buteurs. Julien Dumora et Jérôme Bosviel ont en effet laissé filer 16 points (4 pénalités et 2 transformations) qui coûtent cher au moment du décompte final. S.M.