Collomb sanctionne une de ses adjointes

©2006 20 minutes

— 

Une adjointe rétrogradée. Vendredi, le maire de Lyon, Gérard Collomb (PS), a suspendu, « à titre d'avertissement », la délégation à l'Intégration et aux droits des citoyens de son adjointe, Sabiha Ahmine (PCF). Motif : la participation de l'élue communiste à la manifestation pour « une paix juste et durable au Proche-Orient » du 23 septembre, au cours de laquelle des pancartes pro-Hezbollah ont été brandies.

Les trois députés UMP de Lyon avaient demandé jeudi au maire de prendre une « position claire » sur la présence de son adjointe à ce rassemblement. « C'est une manipulation politicienne de l'UMP pour déstabiliser la majorité municipale », dénonce Sabiha Ahmine, qui a « condamné les appels à la haine de certains manifestants ». La conseillère régionale était sur la sellette depuis la rentrée. Début septembre, Gérard Collomb avait fait annuler une table ronde sur « le dialogue turco-arménien » organisée par son adjointe sans l'aval de l'exécutif.

Frédéric Crouzet