Les amendes grimpent dans le bus et le métro

©2006 20 minutes

— 

A partir de dimanche, les fraudeurs du réseau TCL paieront un peu plus cher. Les élus du Sytral (autorité des transports) ont approuvé hier une hausse du prix de l'amende de 38,50 à 40 e (paiement immédiat). Au-delà de sept jours, il faudra débourser 78 e.

Engagé dans un plan de réduction de la fraude axé sur la fermeture du métro et la montée par l'avant des bus, le Sytral regrette cependant ne pas être « maître de ses amendes ». Les tarifs (et leur évolution) sont en effet indexés sur ceux de la RATP, en application d'une loi remontant à 1942. Bernard Rivalta, président PS du Sytral, souhaiterait un système d'amende plus dissuasif, notamment pour les récidivistes. Car les recettes sont en chute libre. En 2005, les amendes ont rapporté près de 1,7 million d'euros, contre 2 millions d'euros il y a trois ans. Les impayés restent nombreux. Les TCL ont cependant revu leur dispositif de verbalisation, avec plus d'équipes mobiles. En quelques mois, le nombre de contrôle a progressé de 50 %.

Frédéric Crouzet