Les marchés font des heures sup

©2006 20 minutes

— 

Acheter ses légumes en sortant du boulot. La mairie de Lyon vient de retenir quatre sites pilotes afin d'expérimenter en 2007 des marchés alimentaires de fin de journée. Après une étude d'impact, les marchés Saint- Antoine (2e), de la Croix-Rousse (1er, 4e), des places Ambroise-Courtois et 8-Mai-1945 (Lyon 8e) pourraient accueillir leurs clients une fois par semaine de 16 h à 20 h. Ces nouveaux horaires sont au coeur des préoccupations des professionnels, confrontés à une baisse d'activité de 10 % depuis 15 ans. Selon une étude de l'Association pour le développement et la promotion des marchés (ADPM), présentée hier, la moitié des Lyonnais âgés de moins de 35 ans ne fréquentent pas ces étals, notamment en raison des horaires matinaux. Le marché hebdomadaire des producteurs fermiers de la place Carnot (2e), le seul de Lyon a s'installer en fin de journée, a réussi à conquérir 10 % de clientèle supplémentaire depuis son lancement, il y a deux ans.

F. C.

Afin de rajeunir la clientèle des marchés, l'ADPM édite chaque année un guide en partenariat avec Le Petit Paumé. Une opération intitulée « Les arts de la rue s'invitent au marché » sera organisée les 7 et 8 octobre. Et un autre guide, conçu pour découvrir Lyon à travers ces marchés, sortira en novembre.