Les Lyonnais peuvent encore y croire

Stéphane Marteau

— 

Aaron Lennon et Samuel Umtiti.
Aaron Lennon et Samuel Umtiti. — S. Tan/AP/SIPA

L'Europe a des vertus régénérantes pour l'OL. En sérieuse perte de vitesse en championnat après deux cinglants revers à Ajaccio (3-1) et devant Lille (3-1), la formation de Rémi Garde a relevé la tête, jeudi, en Ligue Europa, en dépit de sa défaite concédée sur la pelouse de Tottenham (2-1). Si les Lyonnais ont perdu leur invincibilité sur la scène continentale, ils conservent néanmoins toutes leurs chances de qualification pour les 8es de finale avant le match retour prévu jeudi prochain au stade de Gerland.

Gareth Bale, le bourreau


Ils le doivent à ce précieux but inscrit à l'extérieur, œuvre de Samuel Umtiti. A seulement 19 ans, le gamin de Ménival n'en finit plus de franchir les paliers. Un mois après avoir inscrit son premier but en L1, à Troyes (1-2), le latéral gauche lyonnais a ouvert son compteur européen, d'une magnifique demi-volée qui est allée se loger dans la lucarne opposée de Brad Friedel (55e). Une logique récompense pour les partenaires de Maxime Gonalons qui ont livré un match sérieux et appliqué sur le plan défensif. Malheureusement pour eux, ils ont encore encaissé deux buts, mais sur coups de pied arrêtés. Deux maîtres coups francs inscrits à chaque fin de période par le Gallois Gareth Bale, qui n'ont laissé aucune chance à Rémy Vercoutre. Les hommes de Rémi Garde savent donc ce qu'ils leur restent à faire dans une semaine. Inscrire au moins un but et éviter de concéder le moindre coup franc à l'approche de leur surface de réparation.

■ Claude Puel vs OL

En conflit depuis 19 mois, les deux parties se sont retrouvés jeudi devant le conseil de prud'hommes de Lyon qui a mis sa décision en délibéré au 16 mai. Licencié pour « faute grave », Claude Puel réclame près de 5 M€ à son ancien club.