Alain, un hôte aux petits soins

lisa castelly

— 

Alain Lemanissier, ici accompagné de son chien Ecco, a ouvert sa chambre d'hôte en 2011.
Alain Lemanissier, ici accompagné de son chien Ecco, a ouvert sa chambre d'hôte en 2011. — C. VILLEMAIN / 20 Minutes

Lassé du monde de la pub, il s'est dit qu'il allait faire de son chez-soi un havre de paix ouvert aux autres. Alain Lemanissier, la soixantaine riante, a décidé il y a deux ans de faire une chambre d'hôte au deuxième étage de sa maison, située dans le quartier de Saint-Just (5e). Le concept jusque-là réservé au monde rural, s'implante en ville et sera à l'honneur du salon du tourisme Mahana, qui se tient ce week-end à la HalleTony-Garnier.

Dans le Grand-Lyon, 76 chambres d'hôtes ont été officiellement recensées, et de plus en plus de particuliers se lancent dans l'aventure. Il faut dire que les logements chez l'habitant, jugés «plus authentiques et plus conviviaux» selon l'Office du tourisme, suscitent aujourd'hui un réel engouement.

Un livre d'or bien rempli


«Les gens cherchent des choses qui ne soient pas standardisées, ils préfèrent un vrai rapport humain», confirme Alain. Depuis ses premiers clients reçus en décembre 2011, la suite qu'il propose a été occupée en tout 234 nuits. Avec un prix de départ à 98 € pour deux personnes et par nuit, les pensionnaires profitent d'une chambre, d'un salon, d'une salle de bain privée et d'un petit-déjeuner maison.

Quelques travaux suivis de courtes formations à la gestion ont permis à Alain Lemanissier de réaliser un «vieux rêve». La chambre d'hôte est devenue son revenu principal. Chaque jour, il est tour à tour maître d'hôtel, homme de ménage, jardinier et guide touristique dégotant des bons plans pour ses invités. «J'essaye d'accueillir les gens comme j'aimerais être accueilli, de façon créative, confie-t-il. Il faut aimer les gens, donner de sa personne et de son temps.» L'ancien directeur artistique et son fidèle chien Ecco accueillent des hôtes venus des quatre coins du monde, touristes ou professionnels en déplacement. Et à en croire le livre d'or bien rempli, tous apprécient leur séjour.