Projet de parc pour remplacer la caserne

©2006 20 minutes

— 

En gestation depuis plusieurs années, le projet de réaménagement de la caserne Sergent-Blandan (7e) se précise. Hier, le Grand Lyon, qui doit racheter l'an prochain ce site de 17 hectares, a confirmé sa volonté de reconvertir en parc public urbain ces terrains occupés jusqu'en 2002 par l'armée et aujourd'hui encore par la police nationale. Avant même de prendre possession des lieux, courant 2008, la communauté urbaine de Lyon prévoit d'engager dès 2007 une concertation pour préciser les futurs usages de ce site, situé à deux pas du cimetière de la Guillotière. Particulièrement dense en habitat, cette zone peu végétalisée serait susceptible d'accueillir des terrains sportifs, des jardins ouvriers, une résidence universitaire et des lieux culturels. « Un tiers du parc pourrait être réhabilité d'ici à 2009 », précise le vice-président en charge de l'Urbanisme, Gilles Buna (Verts). Pour les 12 hectares restants, l'occupation sera progressive et dépendra surtout de la libération des bâtiments de la caserne encore occupés. « La police doit quitter les lieux en septembre 2007 mais le Crous, l'université Lyon-II et le Pôle universitaire bénéficient d'occupations temporaires échelonnées jusqu'en 2010 », poursuit l'élu. Parmi eux, certains ont déjà émis le souhait de rester sur place.

E. Frisullo

En rachetant la caserne au ministère de la Défense pour 15 millions d'euros, le Grand Lyon héritera du château Lamothe, bâtiment classé du xvie siècle.