Des militants anti-pub face à la justice

©2006 20 minutes

— 

Six personnes ont comparu hier devant le tribunal correctionnel de Lyon pour des « dégradations de bien public ». En novembre 2003, ces membres d'un joyeux commando anti-pub avaient été interpellés après avoir barbouillé des panneaux publicitaires dans les rames du métro. « Mais uniquement les affiches en papier. Nous n'avons pas touché au mobilier » , ont-ils plaidé, justifiant leur acte comme « une légitime réponse à l'agression publicitaire ». Les TCL, partie civile, ont estimé le préjudice à 8 800 e. Jugement le 25 septembre.