Un pin millénaire s'enracine au parc de la Tête d'Or

©2006 20 minutes

— 

Un « fossile vivant » au parc de la Tête d'Or (6e). Depuis hier, le Jardin botanique de Lyon s'est enrichi d'une nouvelle espèce, considérée comme l'une des plus importantes découvertes botanique du xxe siècle : le pin wollemi. Offert par l'association australienne du même nom au parc lyonnais, cet arbre vieux d'au moins 90 millions d'années a disparu pendant 2 millions d'années avant d'être redécouvert en 1994, dans un canyon isolé d'Australie. Aujourd'hui, on ne dénombre dans le monde qu'une centaine de conifères wollemi adultes, au feuillage vert foncé et à l'écorce boursouflée. Depuis peu, il est proposé à la vente dans certains magasins français.

E. F.