Pourquoi l'OL pencherait pour un transfert de Gomis

Stéphane Marteau

— 

Ils forment depuis quatre ans le duo le plus prolifique du championnat. Pourtant, Bafétimbi Gomis (68 buts dont 45 en L1) et Lisandro Lopez (77 buts dont 54 en L1), deux des joueurs les mieux rémunérés de l'OL, semblent voués à ne plus cohabiter très longtemps au sein du club rhodanien dont les finances sont en berne. A un an et demi de la fin de leur contrat, Jean-Michel Aulas envisage en effet de se séparer d'un des deux attaquants afin de satisfaire son conseil d'administration qui souhaite une réduction de la masse salariale.

Forte valeur marchande


Si le président lyonnais n'a pas manifesté sa préférence, il semble qu'il soit davantage enclin à un départ de Bafétimbi Gomis. Auteur d'une première partie de saison fracassante (15 buts en 24 matchs), l'ancien Stéphanois est certainement le joueur lyonnais qui possède la plus forte valeur marchande. Au point que l'OL pourrait obtenir une indemnité de transfert proche de son prix d'acquisition (15 millions d'euros). Ce qui paraît inenvisageable pour Lisandro Lopez qui avait été acheté au FC Porto pour 24 millions d'euros (hors bonus). Or, Jean-Michel Aulas a indiqué ne pas vouloir céder l'Argentin en dessous de cette somme. De quoi dissuader d'éventuels acquéreurs comme la Juventus Turin qui souhaitait enrôler «Licha», mais uniquement sous forme de prêt. Une solution repoussée par JMA qui a rappelé en fin de semaine dernière son attachement à ce «joueur symbolique comme l'a été Juninho.»

Bafétimbi Gomis n'a jamais eu autant de considérations de la part de son président qui souhaitait déjà s'en séparer lors du dernier mercato estival. Un éventuel départ de l'international français réglerait le problème du positionnement de Lisandro qui ne supporte plus d'évoluer à gauche. L'actuel leader de la L1 n'aurait alors plus qu'à prier pour que l'Argentin reste en bonne santé, lui qui a déjà manqué 44 matchs depuis son arrivée à Lyon, contre 16 à Gomis. ■

■ Newcastle songerait au lyonnais

Après l'échec du transfert de Loïc Rémy à Newcastle, le club anglais est reparti en quête d'un attaquant afin de compenser le départ de Demba Ba, transféré à Chelsea. Selon le quotidien The Journal, Bafétimbi Gomis serait dans le collimateur des Magpies qui comptent déjà six Français dans leur effectif (Ben Arfa, Cabaye, Debuchy, Marveaux, Amalfitano et Obertan). Le Stéphanois Pierre-Emerick Aubameyang aurait également été ciblé.