Perben esquisse ses desseins

©2006 20 minutes

— 

Il rêve « d'une autre ville, plus agréable à vivre » et se voit en « adversaire déterminé, sans concessions ». Dominique Perben, candidat (UMP) à la mairie de Lyon, a effectué hier sa rentrée politique dans la chaleur moite du gymnase de Jonage, où l'UMP du Rhône organisait comme l'an dernier sa « grande fête champêtre ». Devant environ 600 militants repus, le ministre des Transports a esquissé quelques lignes de son programme, encore flou, pour « la bataille de Lyon ». Le patron de la Fédération du Rhône a ainsi estimé qu'une des « grandes questions » du mandat serait « la place des familles dans la ville ». « Il faut faire en sorte qu'elles s'épanouissent en améliorant l'accueil des enfants », a-t-il déclaré.

Distancé dans les sondages par le maire (PS) sortant, Gérard Collomb, qui a déjà levé le voile sur certains de ses futurs projets, Dominique Perben compte avant tout sur la « richesse » des suggestions des habitants pour bâtir son programme. « Notre projet ne sera pas fabriqué par des experts sur un coin de table. Il faut réinventer une vraie démocratie du quotidien », a répété le ministre des Transports, dénonçant les « paillettes » de la municipalité socialiste en matière de politique de proximité.

Frédéric Crouzet

Michel Barnier, ex-ministre des Affaires étrangères, a profité de la journée à Jonage pour annoncer sa candidature aux prochaines élections européennes.