Pas de grâce présidentielle pour Baby et Népal

— 

«Je suis excessivement déçu». Difficile de cacher sa contrariété. Mardi, Gilbert Edelstein, directeur du cirque Pinder a réagi au refus de François Hollande de gracier les deux éléphantes de la Tête d'Or, menacées d'euthanasie. «Autant il était légitime de vous fournir la possibilité de déposer un recours contre l'arrêté préfectoral demandant l'euthanasie, autant il n'appartient plus au gouvernement d'intervenir dans le déroulé de la procédure judiciaire en cours», a expliqué dans un courrier, la directrice du cabinet du Président de la république, rappelant qu'il appartenait désormais au Conseil d'Etat de se prononcer sur la question. Pour autant Gilbert Edelstein ne baisse pas les bras. Le septuagénaire en appelle à nouveau à François Hollande. Il lui demande désormais d'intervenir auprès des autorités administratives pour que sa vétérinaire puisse pratiquer de nouveaux tests sur les éléphantes. ■ C.G.