Les instits tiendront leurs langues

©2006 20 minutes

— 

Les maîtres d'école à l'école des langues. L'inspection académique du Rhône a décidé d'engager, dès cette rentrée, un vaste plan de formation des enseignants pour répondre au besoin grandissant de professeurs des écoles habilités à enseigner les langues vivantes, dispensées depuis trois ans dès le primaire.

L'an passé, 98,8 % des classes de 3e cycle du Rhône (CE2 au CM2) ont suivi des cours de langues étrangères. Et dès la rentrée prochaine, l'apprentissage de l'anglais, l'allemand ou l'espagnol fera son entrée en CE1. « Cela implique forcément que davantage de maîtres puissent donner des cours de langues », a indiqué hier matin l'inspecteur académique Bernard Javaudin, soucieux de réduire au maximum le recours à des intervenants extérieurs rémunérés. En 2004, ces derniers représentaient encore 30,1 % des personnels enseignant les langues. Une proportion tombée à 8,9 % l'an passé, le reste étant assuré par des maîtres habilités (77,8 %) et des enseignants du second degré (7,2 %).

Pour aller plus loin, six cents enseignants par an seront formés pendant les cinq prochaines années dans le département. Quant aux futurs professeurs des écoles en formation à l'IUFM, ils bénéficient désormais tous de cours de langues vivantes.

Elisa Frisullo

L'anglais (84,4 % des cas), l'allemand (9,6 %), l'italien (3,1 %), l'espagnol (1,2 %) et le portugais (1,7 %) sont enseignés dans les écoles du Rhône.