L'Opéra s'appuie sur des bénévoles

— 

L'Opéra de Lyon joue Le Messie.
L'Opéra de Lyon joue Le Messie. — C. Villemain / 20 minutes

Salué par la critique, le « Messie » d'Haendel joué jusqu'à vendredi à l'Opéra de Lyon a moins de succès auprès de l'Union régionale de la fédération du spectacle (CGT). Celle-ci « condamne fermement l'emploi bénévole d'artistes de complément par l'Opéra ». Pour la première fois de son histoire, l'institution lyonnaise fait jouer dans chacune des huit représentations 38 figurants bénévoles, qui ont au préalable effectué une cinquantaine d'heures de répétitions. « C'est uniquement lié au souhait de la metteur en scène, Deborah Warner, de faire entrer le citoyen dans le spectacle, afin de rendre l'œuvre authentique », répond l'Opéra de Lyon. L'organisation syndicale a fait appel à l'Inspection du travail et a distribué des tracts aux spectateurs avant la représentation de mardi. « On a longuement rencontré Serge Dorny (directeur de l'Opéra national de Lyon), et il nous a traités avec le plus grand mépris. Cette situation est d'autant plus choquante qu'il s'agit de l'institution la plus subventionnée à Lyon », peste Christophe Jaillet de la CGT-Spectacle, qui poursuivra son action jeudi et vendredi.J. L.