Le roi Oxmo Puccino est prêtà « exploser » le Transbordeur

— 

Oxmo Puccino ce mardi en live.
Oxmo Puccino ce mardi en live. — Vincent Dessailly

Lyon l'a laissé dans un intimiste trio acoustique à la Plateforme lors du dernier Original Festival. Le Transbordeur retrouve ce mardi (20 h, 29 €) Oxmo Puccino, deux mois après la sortie du Roi sans carrosse. « Cette fois, je serai avec mon quatuor habituel avec lequel on va exploser le Transbo », prévient le rappeur de 38 ans, dont le sixième album est marqué par la guitare et un univers jazz-chanson française. « Ma seule volonté est de faire des textes lourds et de la bonne musique. Si j'y parvenais avec des boîtes de conserve, je m'en contenterais », assure le natif de Ségou, au Mali.

Prêt à « gravir des rêves »
Celui-ci, qui ne s'est pas rendu dans son pays d'origine depuis huit mois, estime qu'il aurait été « indécent d'évoquer une situation qui (le) dépasse depuis Paris ». Il préfère « s'inspirer de la nature, de la vie et de son lot de surprises ». Avec son surnom de « Black Jacques Brel » depuis une reprise de « Ces Gens-là », il reconnaît susciter « de l'incompréhension » dans le monde du rap, avec ses multiples collaborations (Florent Pagny, Alizée…). « Si je parviens encore à me surprendre à chaque projet, c'est grâce à toutes ces rencontres. J'ai aujourd'hui toute la matière pour gravir des rêves. »J. P.