Bourgeois ouvert

Jérôme Pagalou

— 

Wu-Wei a nécessité quatre mois de création avec onze acteurs chinois.
Wu-Wei a nécessité quatre mois de création avec onze acteurs chinois. — Guy Delahaye

Yoann Bourgeois n'a jamais accepté de se limiter à une seule voie. Quitte à jongler chaque semaine durant ses études entre une caravane à Châlons (Centre national des arts du cirque) et une chambre à Angers (Centre national de la danse contemporaine)… « Je me suis toujours tourné vers l'art vivant dans un sens large », explique le chorégraphe grenoblois de 31 ans, qui va découvrir cette semaine la Maison de la danse avec sa quatrième création, Wu-Wei.

Loin des 7 Doigts de la main
Associé à Marie Fonte, il réunit sur scène onze acteurs de l'école d'art de Dalian (Chine) et sept musiciens du Balkan Baroque Band reprenant… les Quatre Saisons de Vivaldi ! Le tout entre théâtre, danse et nouveau cirque, dans un registre fort différent des Canadiens des 7 Doigts de la main, de passage à Lyon la semaine passée. « Je me sens au plus loin de ce type de compagnie reposant avant tout sur l'efficacité des acrobaties. Je veux élargir le domaine de la sensibilité », confie Yoann Bourgeois, dont la collaboration pendant quatre ans avec Maguy Marin au CCN de Rillieux-la-Pape l'a « beaucoup enrichi ».

Pratique

Wu-Wei est proposé à la Maison de la danse (8e) ce mardi, jeudi, vendredi et samedi (20 h 30) ainsi que mercredi (19 h 30) avec des places de 9 à 29 €. Rés. :www.maisondeladanse.com.