LYON - Premières mesures de chômage partiel dans la région

— 

Un air de déjà-vu. Lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, le constructeur automobile Renault-Trucks a annoncé jeudi des mesures de chômage partiel. Comme en 2009, entre un et quatre jours chômés par mois seront imposés entre mi-novembre et mi-janvier aux salariés sur les sites de Bourg-en Bresse et Vénissieux suite aux baisses de commandes observées dans l'industrie automobile. « Sur un an, le nombre d'immatriculations a baissé de 7 % et le marché ne reprend pas », précise Renault Trucks, qui n'était pas en mesure de préciser jeudi comment les salariés seront indemnisés. Chez l'équipementier automobile Jtekt à Irigny, durement frappé depuis le début de la crise, la situation n'est pas meilleure. Selon la CGT, l'entreprise qui a déjà supprimé 21 % des postes de production ces dernières années, s'apprète à faire une demande de chômage partiel à l'administration de cinq mois.E.R.