RESF inquiet pour les sans-papiers

©2006 20 minutes

— 

Le réseau Education sans frontières (RESF) en alerte dans le Rhône. Alors qu'à la préfecture, les demandes de régularisation continuent d'être examinées, le collectif de soutien aux familles d'élèves sans papiers dresse un premier bilan inquiétant. « Sur les 898 demandes déposées, 223 ont été rejetées car elles ne rentrent pas dans les critères de la circulaire Sarkozy », indique Catherine Tourier, présidente de RESF Rhône. Parmi ces rejets, confirmés hier par la préfecture, le réseau a recensé plusieurs « erreurs manifestes ». « A Villeurbanne, toute une famille a été régularisée, sauf la fille aînée de 18 ans, désormais expulsable », s'indigne RESF, déterminé à rester mobilisé pour éviter les reconduites à la frontière. « Nous déposerons des recours auprès de la préfecture et du tribunal administratif », prévient Catherine Tourier. Pour l'heure, aucune famille connue des associations n'aurait été expulsée. E. F.