LYON - Une cérémonie pour les oubliés

— 

Cette année, le collectif a recensé 115 personnes décédées dans l'isolement.
Cette année, le collectif a recensé 115 personnes décédées dans l'isolement. — C. Villemain / 20 minutes

Ils s'appelaient Ekrem, Lukasz, France, Claude, Madeleine, Kresco ou encore Ange. Le plus jeune d'entre eux avait 27 ans et la plus âgée, Yvonne, 101 ans. Tous sont morts ces derniers mois dans l'indifférence ou l'anonymat, seuls, chez eux, dans une chambre d'hôpital, un foyer ou dans la rue. Entre le 1er juillet 2011 et le 30 juin 2012, le collectif des Morts sans toi(t) a recensé 115 décès dans l'agglomération lyonnaise de personnes isolées. Certaines ont été inhumées en terrain général ou dans un caveau personnel, familial ou associatif. Afin de leur rendre hommage, une cérémonie était organisée mercredi en fin de matinée au nouveau cimetière de la Guillotière (7e). Des dizaines de personnes y ont assisté et se sont recueillies pendant que les noms de ces « anonymes » ont été cités les uns après les autres.C.G.