20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMAUXAlerte sur la Loire : ses animaux sont menacés

Alerte sur la Loire : ses animaux sont menacés

ANIMAUXRescapée de tentatives d’artificialisation dans les années 1980, la Loire était considérée comme sauvée et sauvage. Or, aujourd’hui, de nombreux signaux virent au rouge et suscitent l’inquiétude.
Le Monde des Animaux
Vue sur la Loire.
Vue sur la Loire. - Meandering Trail Media / Shutterstock / Shutterstock
Cyril Hue pour Le Monde des Animaux

Cyril Hue pour Le Monde des Animaux

Le plus long fleuve de France est souvent qualifié de dernier fleuve sauvage d’Europe. Une appellation un peu trompeuse, héritage des luttes écologiques de la fin du XXe siècle qui visaient à préserver le cours d’eau de la construction de nouveaux barrages. Car les aménagements sont déjà bien nombreux le long de la rivière : barrages, centrales nucléaires, digues… Certes, la Loire est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de ses paysages multiples et de sa biodiversité, mais elle n’en est pas moins un fleuve aménagé qui était une voie commerciale stratégique au temps des rois de France.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Un écosystème bouleversé

Aujourd’hui, scientifiques, écologues, naturalistes, pêcheurs et autres usagers s’inquiètent de l’avenir d’un fleuve qui subit les aléas du changement climatique. Ce sont ces professionnels et ces amoureux du pays ligérien qui constatent jour après jour l’état de dégradation de la Loire. Diminution des populations de poissons, modification de la végétation, érosion des bancs de sable et transformation du couvert végétal perturbant la nidification de certains oiseaux, réchauffement de l’eau, développement des algues vertes, périodes de sécheresse, barrages, prolifération d’espèces envahissantes, la liste des menaces ne cesse de s’allonger.

Victime de la pollution, de la destruction des zones humides et d’une chasse intensive, la population de loutres a connu un inexorable déclin au cours du XXe siècle avant d’amorcer un lent retour au début des années 1980. C’est progressivement et naturellement que le mustélidé a recolonisé ses anciens territoires ligériens, depuis l’amont et l’aval de la Loire.
Victime de la pollution, de la destruction des zones humides et d’une chasse intensive, la population de loutres a connu un inexorable déclin au cours du XXe siècle avant d’amorcer un lent retour au début des années 1980. C’est progressivement et naturellement que le mustélidé a recolonisé ses anciens territoires ligériens, depuis l’amont et l’aval de la Loire. - Bildagentur Zoonar GmbH / Shutterstock

Les envahisseurs

La Loire offre bien malgré elle le gîte et le couvert à de nombreuses espèces exotiques qui prolifèrent le plus souvent au détriment des espèces indigènes.

Parmi elles, le silure fait figure d’ennemi public numéro 1. Ce poisson originaire de l’Est européen a été implanté par l’homme à des fins commerciales il y a près de 25 ans. Échappé des zones de pisciculture, il s’est si bien adapté à nos latitudes qu’il est désormais l’espèce principale en Loire moyenne. Hélas, il est aussi le principal prédateur d’espèces migratrices particulièrement sensibles telles que l’alose, l’anguille, le saumon ou encore la lamproie marine.

La perche-soleil, les écrevisses américaines, la corbicule, une palourde d’eau douce qui se nourrit de phytoplancton, ainsi que de nombreuses essences végétales allongent la liste des espèces qui perturbent profondément l’écosystème ligérien.

Disparu de la quasi-totalité des cours d’eau français dans les années 1970, le castor fut réintroduit en Loire à l’initiative de naturalistes passionnés et un peu fous. De 13 individus relâchés en 1974, la population ligérienne a progressivement augmenté pour atteindre aujourd’hui près de 4000 animaux.
Disparu de la quasi-totalité des cours d’eau français dans les années 1970, le castor fut réintroduit en Loire à l’initiative de naturalistes passionnés et un peu fous. De 13 individus relâchés en 1974, la population ligérienne a progressivement augmenté pour atteindre aujourd’hui près de 4000 animaux. - Podolnaya Elena / Shutterstock

Quel avenir pour la Loire ?

Les profondes perturbations que subit le fleuve sont autant de signes qui doivent questionner notre mode de vie et les usages de la Loire. L’extraction de sable a profondément modifié la dynamique de la rivière, les espèces échappées des élevages commerciaux perturbent les réseaux trophiques, les constructions, digues et centrales nucléaires, ainsi que les prélèvements d’eau effectués tout le long du cours du fleuve aggravent les effets du changement climatique. Il nous faut repenser notre rapport à la rivière, modérer notre consommation d’eau et d’énergie, lutter contre les espèces exotiques, réensauvager les rives du fleuve, favoriser les sites de nidification, et bien entendu étudier et protéger le vivant pour que, enfin et à juste titre, la Loire mérite son appellation de fleuve sauvage.

Alors que le balbuzard pêcheur avait totalement disparu de la France continentale, il a réapparu spontanément au début des années 1980, notamment au cœur de la forêt domaniale d’Orléans où les premières nidifications ont été signalées. Étudié, suivi et protégé, le rapace fait encore aujourd’hui l’objet d’un plan national d’action (PNA).
Alors que le balbuzard pêcheur avait totalement disparu de la France continentale, il a réapparu spontanément au début des années 1980, notamment au cœur de la forêt domaniale d’Orléans où les premières nidifications ont été signalées. Étudié, suivi et protégé, le rapace fait encore aujourd’hui l’objet d’un plan national d’action (PNA). - BlueBarronPhoto / Shutterstock

Cet article vous a plu ? Retrouvez le magazine "Le Monde des Animaux" en kiosque et sur monmag.fr (versions papier et numérique, et abonnements).

Le Monde des Animaux & de la nature est un magazine trimestriel.
Le Monde des Animaux & de la nature est un magazine trimestriel. - Le Monde des Animaux n°44

Le Monde des Animaux & de la Nature est un magazine dédié à la faune et à la flore sauvages du monde entier. À travers des histoires captivantes et de sublimes photographies, le magazine offre un véritable safari visuel au cœur de la nature.

Cet article est réalisé par Le Monde des Animaux et hébergé par 20 Minutes.

Sujets liés