20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMAUXApprenez à reconnaître les coccinelles les plus communes dans votre jardin

Apprenez à reconnaître les coccinelles les plus communes dans votre jardin

ANIMAUXLa coccinelle à sept points est la plus identifiable, mais il existe une centaine d’espèces en France.
Le Monde des Animaux
Une coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata)
Une coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata)  - Muddy knees / Shutterstock / Shutterstock
Le Monde des animaux

Le Monde des animaux

La coccinelle à sept points

La couleur rouge vif des élytres de la coccinelle n’est pas seulement jolie : elle lui sauve la vie. Les prédateurs comme les oiseaux apprennent bien vite à associer les couleurs vives au mauvais goût de la coccinelle, et passent leur chemin.

La toxicité des coccinelles provient d’un alcaloïde azoté, qui a de plus un goût amer. Ces toxines se trouvent dans tout le corps de l’insecte, mais pour s’assurer que les prédateurs en ont bien conscience, les coccinelles ont une petite astuce. En cas d’attaque, elles exsudent un liquide concentré qui contient les toxines stockées dans les articulations de leurs pattes. Ce phénomène dit d’autohémorragie, ou saignée réflexe, leur assure d’avoir mauvais goût. Par précaution, et pour être sûres que les prédateurs captent bien le message, elles libèrent également de la pyrazine, un composé chimique particulièrement âcre qui sert de mise en garde olfactive. Tous ces signaux fonctionnent concomitamment : quand un oiseau aperçoit une coccinelle, il voit les couleurs vives, puis sent l’odeur, et enfin goûte l’âcreté, s’il s’aventure à la mordiller.

La quantité de liquide malodorant peut atteindre jusqu’à 24 % du poids de la coccinelle. Il n’est toutefois pas facile à produire et il faut plus d’une semaine pour refaire les stocks. La coccinelle ne s’en sert donc qu’en dernier recours.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Les autres coccinelles

- La coccinelle à vingt-deux points : ces coléoptères colorés se nourrissent de mildiou et se trouvent au ras du sol sur des buissons bas.

- La coccinelle à deux points : il s’agit d’une espèce très répandue dans l’hémisphère Nord. En revanche, elle est en déclin à cause de la concurrence de la coccinelle asiatique.

Une coccinelle à deux points (Adalia bipunctata).
Une coccinelle à deux points (Adalia bipunctata). - Henri Koskinen / Shutterstock

- La coccinelle à damier : les points de cette coccinelle sont de forme rectangulaire. Ils sont séparés ou mêlés, formant ainsi un motif de damier.

Une coccinelle à damier (Propylea quatuordecimpunctata).
Une coccinelle à damier (Propylea quatuordecimpunctata). - Thijs de Graaf / Shutterstock

- La coccinelle à virgule : elle est facilement identifiable, avec ses deux gros points en forme de virgule et deux points de plus petite taille à la jointure des élytres.

Une coccinelle à virgule (Exochomus quadripustulatus).
Une coccinelle à virgule (Exochomus quadripustulatus). - Henrik Larsson / Shutterstock

- La coccinelle à quatre points : cette espèce aux élytres fauves, bruns ou roux consomme les pucerons endémiques des conifères.

Une coccinelle à quatre points (Harmonia quadripunctata).
Une coccinelle à quatre points (Harmonia quadripunctata). - Stefan Rotter / Shutterstock

Comment faire venir les coccinelles dans votre jardin ?

Planter des fleurs dans votre jardin est une excellente idée pour participer à la biodiversité. Leur présence favorise un large panel d’insectes et d’oiseaux, voire de chauves-souris. Éviter la prolifération des nuisibles qui s’attaquent aux plantes peut se révéler difficile ; c’est là que la coccinelle entre en jeu. On la trouve dans quasiment tous les jardins de France, ce qui signifie qu’il n’est pas trop difficile de l’attirer. Vous pouvez planter des espèces riches en pollen et des herbes telles que le persil, l’aneth, le carvi, la coriandre et le thym, ou des fleurs sauvages telles que les soucis, les tournesols et les pissenlits (les coccinelles aiment les fleurs de couleur jaune et or). Vous pouvez même aller plus loin en fabriquant un hôtel à insectes au fond de votre jardin pour les coccinelles qui hibernent.


Cet article vous a plu ? Retrouvez le magazine "Le Monde des Animaux" en kiosque et sur monmag.fr (versions papier et numérique, et abonnements).

Le Monde des Animaux & de la nature est un magazine trimestriel.
Le Monde des Animaux & de la nature est un magazine trimestriel. - Le Monde des Animaux n°44

Le Monde des Animaux & de la Nature est un magazine dédié à la faune et à la flore sauvages du monde entier. À travers des histoires captivantes et de sublimes photographies, le magazine offre un véritable safari visuel au cœur de la nature.

Cet article est réalisé par Le Monde des Animaux et hébergé par 20 Minutes.

Sujets liés