20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMAUXLes ailurophobes les plus célèbres de l’histoire

Ils détestaient les chats : les ailurophobes les plus célèbres de l’histoire

ANIMAUXPlutôt rare, la phobie des chats existe bien et a été attribuée à de nombreux personnages historiques. Si parfois l’assertion n’est pas vérifiable, elle est, dans d’autres cas, aussi véridique que surprenante.
Le Monde des Animaux
L’ailurophobie est la peur irraisonnée des chats.
L’ailurophobie est la peur irraisonnée des chats. - Ekaterina Kolomeets / Shutterstock / Shutterstock
Camille Oger pour Le Monde des Animaux

Camille Oger pour Le Monde des Animaux

L’ailurophobie – la peur irraisonnée des chats – n’est pas très commune. Pourtant, elle aurait touché un nombre étonnant de personnages célèbres, de Jules César à Napoléon. Si tous ces cas ne sont pas vérifiables, certains sont attestés par des traces écrites, ou correspondent à des moments de l’histoire où cette phobie était généralisée.

À certaines époques en effet, l’ailurophobie s’explique facilement : de la fin du Moyen Âge au XVIIIe siècle par exemple, elle n’avait rien de surprenant ou de rare, l’Europe entière étant persuadée par l’Église que les chats étaient l’incarnation du diable. Ils étaient associés à de mauvais présages, à l’idée de sorcellerie et au mal en général, et n’avaient donc rien de rassurant pour le commun des mortels, ou leurs dirigeants.

Au XVIe siècle, une ailurophobie généralisée

C’est en tout cas la raison pour laquelle la reine d’Angleterre Élisabeth Ire (1533-1603) détestait les petits félins. Elle avait également été élevée dans la haine du pape, l’Église anglicane ayant pris son indépendance en 1534. Lors de son couronnement en janvier 1559, une douzaine de chats furent enfermés dans une effigie du pape en osier qu’on fit parader dans les rues de Londres avant d’y mettre le feu. Les hurlements d’agonie des chats représentaient les démons qui habitaient le corps du pape.


Portrait d'Élisabeth Ire, peintre anonyme.
Portrait d'Élisabeth Ire, peintre anonyme. - Everett Collection / Shutterstock

À la même époque en France, le chat n’avait pas meilleure presse. Le roi Henri III (1551-1589) les avait en horreur ; lorsqu’il croisait un matou, il manquait de s’évanouir. S’il se retrouvait seul dans une pièce avec l’un d’eux, il était pris de crise nerveuse. Pas question donc que le souverain risque une rencontre malheureuse au château : les chats étaient tout simplement bannis de la cour. Seulement voilà, il arrivait que le roi se déplace, et il semblait alors inévitable qu’il croise des chats errants. Pour limiter les risques et se rassurer, Henri III ordonna à ses gens d’armes de tuer tous les petits félins se trouvant sur leur chemin ; on estime que 30 000 d’entre eux seraient morts de cette façon durant ses 15 années de règne.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Napoléon, Hitler ou César, une part de légende ?

En ce qui concerne Napoléon Bonaparte (1769-1821), son ailurophobie est loin d’être confirmée, même si elle est souvent évoquée. Ce que l’on sait avec certitude, c’est qu’il n’avait pas une grande considération pour les matous, ni pour les autres animaux domestiques d’ailleurs. Dans le Code civil des Français qu’il a promulgué en 1804, les chats, les chiens et autres bêtes du même ordre sont définis juridiquement comme des meubles. On peut le lire dans l’Article 528 : « Sont meubles par nature les animaux et les corps qui peuvent se transporter d’un lieu à un autre, soit qu’ils se meuvent par eux-mêmes, soit qu’ils ne puissent changer de place que par l’effet d’une force étrangère. »


Napoléon dans son cabinet de travail, peinture de Jacques-Louis David.
Napoléon dans son cabinet de travail, peinture de Jacques-Louis David. - Everett Collection / Shutterstock

Malgré cela, Napoléon a su reconnaître l’utilité des chats, notamment pendant sa campagne d’Égypte. Alors que son armée était immobilisée par une épidémie de peste en Palestine, les chats qui faisaient partie du voyage furent employés pour chasser les rats, principaux vecteurs de la maladie, dans les campements des soldats. L’opération fut un succès. On parle également souvent de la peur maladive des chats d’Alexandre le Grand, Adolf Hitler ou de Jules César, mais aucun texte officiel n’y fait référence. Peut-être s’agit-il de simples légendes ou d’exagérations.


Retrouvez le magazine "Le Monde des Animaux" en kiosque et sur monmag.fr (versions papier et numérique, et abonnements).


Le Monde des Animaux & de la nature est un magazine trimestriel.
Le Monde des Animaux & de la nature est un magazine trimestriel. - Le Monde des Animaux n°42

Le Monde des Animaux & de la Nature est un magazine dédié à la faune et à la flore sauvages du monde entier. À travers des histoires captivantes et de sublimes photographies, le magazine offre un véritable safari visuel au cœur de la nature.

Cet article est réalisé par Le Monde des Animaux et hébergé par 20 Minutes.

Sujets liés