Avec «Sœur écarlate», Mark Lawrence confirme ses talents de conteur

FANTASY Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd'hui, «Le livre des anciens, T1 : Sœur écarlate» par Mark Lawrence chez Bragelonne (504 p., 25€).

Ecrit par la communauté

— 

«Le livre des anciens, T1 : Soeur écarlate» par Mark Lawrence chez Bragelonne (504 p., 25€).

«Le livre des anciens, T1 : Soeur écarlate» par Mark Lawrence chez Bragelonne (504 p., 25€). — Bragelonne/20 Minutes

On a lu pour vous «Le livre des anciens, T1 : Sœur écarlate» par Mark Lawrence chez Bragelonne (504 p., 25€).

Ma citation préférée :

« Si vous comptez tuer une moniale, assurez-vous que votre armée est de taille suffisante. Pour sœur Ronce du couvent de la Mansuétude, Lano Tacsis s’était entouré de deux cents hommes. »

 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que Mark Lawrence est un auteur qui monte dans le genre. Révélé par sa série « L’empire brisé » qui connaît un franc succès critique (mérité), sa deuxième trilogie, « La reine rouge », séduit tout autant. Avec « Sœur écarlate », le Britannique s’attaque à une nouvelle série, et c’est d’autant plus agréable que ses protagonistes et son univers rompent avec ses précédents ouvrages.
  • Parce que ce n’est pas la première fois qu’il le prouve, mais Mark Lawrence manie avec toujours autant d’habileté différentes temporalités dans son roman. Malgré un double prologue un peu confus, il se sert de ces différentes trames narratives pour maintenir le suspens tout en enrichissant son univers.
  • Parce que son univers est riche justement. On s’attend à une copie de Blood song (excellent roman signé Anthony Ryan) en version féminine, la description de ce monde enfermé dans un couloir de glace, l’ambiance du couvent dans lequel se déroulent les aventures de Nona Grisaille, l’héritage de ces quatre races anciennes sur les aptitudes physiques de certains personnages, et bien d’autres innombrables éléments font qu’il s’agit de bien plus que ça.
  • Parce que les personnages de ce roman sont presque exclusivement des femmes ou des jeunes filles, et Mark Lawrence prouve à travers ses pages que la testostérone n’a rien de nécessaire pour décrire un personnage badass.

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Sauvée de l’échafaud in extremis, Nona n’est qu’une enfant lorsqu’elle arrive au couvent de la Mansuétude, pour apprendre à devenir une tueuse. Mais l’enfant a déjà du sang sur les mains, et renferme une colère qu’elle devra apprendre à canaliser pour ne pas se faire rattraper par un passé violent.

Les personnages. Nona Grisaille, enfant au tempérament sauvage mais douée, toute une ribambelle de jeunes filles comme ses amies Arabella ou Clera qui apprennent ensemble la religion et la lame, des moniales mystérieuses et sévères chargées de les former et sont dirigées par la charismatique abbesse Vitrage.

Les lieux. L’Abeth, monde où les Anciens ont accosté il y a bien longtemps, ne laissant en guise d’héritage que leurs sangs riches en talents presque disparus. Plus précisément le couvent de la Mansuétude, école religieuse et de combat à la fois, avec ses cloches, ses moniales aux noms d’objets et ses novices.

L’époque. Longtemps après que des Anciens de légende se soient réfugiés sur ce monde emprisonné dans un couloir de glace, mais avant que ce dernier ne finisse de se refermer inexorablement dans une apocalypse annoncée.

L’auteur. Il est chercheur spécialisé dans l’intelligence artificielle, mais c’est vers la fantasy que Mark Lawrence a tourné ses dons de plume. Quand il n’imagine pas des mondes hauts en couleur, l’Américain lauréat de deux prix David Gemmell s’occupe de sa famille, de son bout de terre et brasse sa bière.

Ce 2min' a été préparé avec plaisir par Thomas

Pionnier de 20MinBooks. Part en quête de ses heures perdues dans des livres.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

Mots-clés :