A quoi ressemblerait le monde sans l'électricité? La réponse est «Dans la forêt» de Jean Hegland

ANTICIPATION Les lectures coups de cœur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd'hui, «Dans la Forêt» par Jean Hegland chez Gallmeister (304 p., 23,50€).

Ecrit par la communauté

— 

«Dans la Forêt» par Jean Hegland chez Gallmeister (304 p., 23,50€).
«Dans la Forêt» par Jean Hegland chez Gallmeister (304 p., 23,50€). — Gallmeister/20 Minutes

On a lu pour vous «Dans la Forêt» par Jean Hegland chez Gallmeister (304 p., 23,50€).

Ma citation préférée :

« Je me dis parfois que ce serait tellement mieux si l’on devait taire nos désirs, nous débarrasser de notre besoin d’eau et d’abri et de nourriture. Pourquoi s’embête-t-on avec tout ça ? A quoi cela sert-il ? Hormis tenir un peu plus longtemps. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que Dans la forêt est un roman qui permet de se remettre fondamentalement en question. Dans ces États-Unis imaginaires et à la fois très proches, on découvre ce que l"humanité pourrait devenir si l’électricité était coupée : la panique de la population, la réaction des autorités et l’incapacité de la plupart des hommes à vivre en harmonie avec la nature. Pourtant, Jean Hegland nous montre à travers son personnage principal que ce qui paraît être la fin de la civilisation peut simplement être le début d’une nouvelle vie.
  • Parce que la tension psychologique est omniprésente dans ce huis clos intimiste qui nous est livré via le journal de Nell. Nell et Eva n’ont pas toujours la même vision des choses, ce qui provoque plusieurs disputes. De plus, certains éléments extérieurs sont de véritables dangers pour la vie des filles: vont-elles réussir à survivre jusqu’au retour de l’électricité ? Alors qu’elles attendent ce retour avec envie, Eva et Nell se raccrochent désespérément à leurs espoirs de cette vie d’avant qu’elles doivent pourtant laisser de côté si elles veulent avancer.
  • Parce qu'on redécouvre avec Nell, la narratrice, l’état de nature qu’on a depuis longtemps oublié, l’étrange impression de toucher du bout des doigts la beauté du monde en observant la nature. Alors qu’elle cherche des moyens de survivre avec sa sœur, la jeune fille se rend compte qu’elle a toujours vécu au milieu d’un véritable vivier, sans pour autant prendre conscience de tout ce dont la forêt regorge. Elle découvre aussi les impitoyables dangers de la nature sous la forme d’animaux sauvages et des nombreux obstacles qu’elle va devoir surmonter.
  • Parce que c’est un roman réaliste et insolite, qui nous plonge dans une possible fin du monde avec simplicité, mais une force narrative hors du commun. Bien qu’écrit en 1996, le tout reste d’actualité et l’auteur questionne la notion de besoin et la société de consommation avec une grande intelligence. On se passionne pour ce roman au ton juste, qui ne fait pas l’impair d’être moralisateur et parvient à prendre une ampleur significative dans notre vie de lecteur.
  • Parce que dans la Forêt est finalement un récit initiatique bouleversant qui nous incite à regarder l’avenir à travers le prisme de notre lecture. En plus d’être un excellent roman à dévorer sans attendre il est, à n’en pas douter, l’un de ces petits chefs d’œuvres qui changent notre regard sur le monde.

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. On y découvre Nell et Eva deux jeunes femmes de 17 et 18 ans qui vivent seules dans leur maison de famille au fin fond de la forêt depuis qu’il n’y a plus d’électricité. Elles tiennent le coup grâce à l’espoir : le courant va revenir, elles en sont certaines, ce n’est qu’une question de temps.

Les personnages. Nell et Eva sont deux personnages profondément attachants. Leur relation est à la fois conflictuelle et pleine d’amour, fusionnelle et emplie d’une rancœur trop longtemps enterrée. L’évolution du lien qui les unit est tout simplement grandiose et incroyablement bien dépeint.

Les lieux. La forêt y est un élément central, sombre, hostile et en même temps plein de ressources. Elle vient progressivement s’opposer à la ville, ancienne source de joie, qui dépérit depuis la disparition de l’électricité et se remplit d’hommes prêts à toutes les bassesses pour survivre.

L’époque. Un futur très proche dans lequel l’électricité à disparu progressivement, privant le monde d’un confort moderne et d’un cadre de vie auquel il s’était habitué.

L’auteur. Jean Hegland est une auteure américaine née en 1956. Dans la forêt est son premier roman publié en 1996 outre-Atlantique. Elle vit aujourd’hui en Caroline du Nord au milieu… de la forêt.

Ce 2min' a été préparé avec passion par Kevane : « Lectrice assidue de 27 ans, libraire, pigiste, et rédactrice du blog Les Petits Mots de Saefiel depuis 2012. »

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici