«Élastique nègre», un polar dans les eaux troubles et inquiétantes des Caraïbes ...

Livres Les lectures coups de coeur, ça se partage. Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre. Aujourd’hui, « Élastique nègre » par Stéphane Pair chez Fleuve Noir (288 p., 18,50€)

Ecrit par la communauté

— 

« Élastique nègre » par Stéphane Pair chez Fleuve Noir (288 p., 18,50€)
« Élastique nègre » par Stéphane Pair chez Fleuve Noir (288 p., 18,50€) — Fleuve Noir/20 Minutes

On a lu pour vous «Élastique nègre» par Stéphane Pair chez Fleuve Noir (288 p., 18,50€)

Ma citation préférée :

« Ce rêve-là aussi est mort. Lize est morte. Tout est mort autour de moi ou s’apprête à mourir. Mon bras n’a rendu aucun coup. J’ai servi les intérêts de l’Ogre. J’ai tué Lize tout seul, comme un grand. »

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que Stéphane Pair nous emmène prendre l’ombre en Guadeloupe. Avec « Élastique nègre », l’île se dévoile sous son jour le plus inquiétant. Dans ses Belles eaux troubles flotte le cadavre d’une jeune femme, appât rêvé pour tous les requins des Antilles.
  • Parce qu’on n’adhère pas à la règle tacite qui veut qu’un polar se lise nécessairement sans effort, ou mieux : s’avale entre deux gares. Et visiblement, Stéphane Pair non plus. Avec « Elastique nègre », le journaliste fait œuvre d’écrivain, étirant la langue en y suspendant du créole, jouant sur les ruptures de narration pour créer une lecture heurtée, parfois dérangeante. Il faut être bien réveillé pour lire ce livre-là. Ne serait-ce que pour être sûr qu’on n’est pas en plein cauchemar.
  • Parce que la Guadeloupe est un objet littéraire délaissé. En l’accostant par sa mangrove, peuplée de charognards et de victimes, le livre nous plonge dans les bas-fonds. Une vision noire comme les plages de Trois-Rivières…

>> A lire aussi : Faites partie de la communauté «Livres» de 20 Minutes en chroniquant vos livres préférés

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Ah ! Rien ne vaut pour se décomposer les grands palétuviers. Dans la mangrove, le cadavre d’une jeune femme blanche attend qu’on se penche sur son histoire. Le gendarme Gardé et le dealer Vegeta s’en chargent, chacun à leur manière…

Les personnages. Un pêcheur, un pandore, une conteuse, un narco, une quimboiseuse… Pair prend la peine d’écrire la dramatis personae en préambule de son roman comme un avertissement. Si vous n’êtes pas adepte du roman choral, deux mesures s’imposent : fuir ce livre ; fuir ce monde, car le genre a le vent en poupe.

Les lieux. La Caraïbe et ses plages paradisiaques pour les dealers. Squats, junkies et déclassés… Il nous semble que la misère n’est pas moins pénible au soleil…

L’époque. 1999, l’époque où ça cracke de partout dans les Antilles.

L’auteur. Personne ne s’étonnera de voir Stéphane Pair, spécialiste des faits-divers pour France Info, maîtriser à ce point le récit d’une enquête criminelle. La bonne surprise vient de sa plume, saignante et assurée. Un premier roman qui nous met en appétit.

Ce 2min' a été préparé en fumant sa pipe par Laurent

Lecteur de pages de journal à titre professionnel. Les livres ne me font plus peur.

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici