Une bande dessinée d'Arthur Rimbaud mise aux enchères à Paris

ENCHERES Le poète avait 10 ans quand il a réalisé ces sept dessins estimés à plus de 100.000 euros...

20 Minutes avec AFP

— 

Les croquis mis en vente dimanche ont vraisemblablement été réalisés par Rimbaud quand il était âgé d'une quinzaine d'années.
Les croquis mis en vente dimanche ont vraisemblablement été réalisés par Rimbaud quand il était âgé d'une quinzaine d'années. — Fred Tanneau / AFP

Ils auraient pu finir sur une porte de réfrigérateur mais Maman Rimbaud n’en avait pas. Ces sept dessins, tracés et légendés par Arthur Rimbaud alors qu’il n’avait que 10 ans, sont donc restés dans un cahier de brouillons, qui fut un temps appelé « Cahier des dix ans » et dont n’ont survécu que 8 feuillets.

Estimés aujourd’hui entre 100.000 et 150.000 euros, les croquis ont été réalisés à la plume ou au crayon en 1865 alors que le futur poète avait 10 ans. Ils comptent parmi les cinq seuls documents illustrés connus et authentifiés de Rimbaud, ce qui explique leur valeur potentielle.

Un acheteur ?

Reste à voir ce qu’en diront les acheteurs. En décembre dernier, d’autres croquis du poète, réalisés cette fois alors qu’il avait 15 ans, n’avaient pas trouvé preneur lors d’une vente organisée à Brest au contraire de l’arme que Verlaine avait utilisée pour tirer sur Arthur, partie quelques semaines plus tôt pour 435.000 €.

10 ans, déjà critique

Les experts semblent toutefois confiants. « Ces dessins exceptionnels, encore en mains privées [ils ont appartenu au parfumeur bibliophile Jacques Guérin], sont les seuls attribués avec certitude au poète. Ils reflètent l’univers d’un jeune poète déjà critique vis-à-vis du monde qui l’entoure », estiment les experts de Sotheby’s pour cette vente, Frédérique Parent et Benoît Puttemans.

Le jeune garçon y évoque son entourage familial et l’univers de son enfance (jeux imitant la vie des adultes, glissades en traîneau, jeux de navigation, balançoire ou jardinage). Ainsi, le dessin portant le titre (de la main de Rimbaud) « L’Agriculture » montre peut-être Arthur (ce serait alors son premier autoportrait) avec son frère Frédéric et ses deux petites sœurs, Vitalie la cadette, Isabelle l’aînée.

Manuscrit et facture d’armes

Cette bande dessinée rimbaldienne n’est toutefois pas l’œuvre phare de la vente. Le poème « La rivière de Cassis » (1872), « seul manuscrit autographe de ce poème encore en mains privées », pièce offerte par Rimbaud à Verlaine, un an avant leur brouille, est estimé entre 200.000 et 300.000 euros.

Sotheby’s propose également le livre de prix reçu par Rimbaud en 1870 pour ses bonnes notes en classe de rhétorique, « Les caractères de Théophraste » de La Bruyère (estimé entre 8.000 et 12.000 euros) et un « reçu du Harar adressé à Armand Savouré, pour le compte du roi Ménélik II » (1889), témoignage de l’activité de trafiquant d’armes de Rimbaud en Ethiopie. Les acheteurs préféreront-ils une fois encore les armes aux dessins ? Réponse mercredi.